20 Dollars
  • 20 Dollars
  • 20 Dollars
  • 20 Dollars
  • 20 Dollars

20 Dollars

1 806,00 €
TTC

L'histoire de la pièce de 20 Dollars est indissociable de la ruée vers l'or, dont l'ouest des États-Unis fut le théâtre dès le milieu du XIXe siècle. Mise en circulation à grande échelle, cette pièce de monnaie jouit d'une forte liquidité en France comme à l'international. Un atout pour un investissement avisé ! 

Type de prix
Quantité


Quel type de transaction souhaitez-vous?

Total à payer 1806 pour 1 unité(s)
Cours du jour 1 806,00 €

Le prix indiqué est net.Hors frais de transport.

Caractéristiques

Pureté/titre : 900 ‰
Poids : 33,437 g
Diamètre : 34 mm
Début de frappe : 1849
Fin de frappe : 1933

Le 20 Dollars, un pan d'histoire

Le 20 Dollars affiche un titre de pureté de 900 ‰. Avec un diamètre de 34 millimètres et une masse de 33,437 grammes, il s'agit de la plus grosse pièce en or d'usage courant jamais frappée aux États-Unis. Également connu sous le nom de double eagle, le 20 Dollars a été produit à 175 millions d'exemplaires entre 1849 et 1933. Une mise en circulation à grande échelle et une longévité qui lui confèrent une place de choix dans l'histoire de la numismatique américaine !

Témoin des mutations monétaires de son temps, le 20 Dollars a connu plusieurs déclinaisons. Parmi celles-ci, on retiendra notamment la version « Liberté » avec ou sans devise et la version « Saint-Gaudens », également avec ou sans devise.

Le 20 Dollars « Liberté » sans devise

En 1848, John Sutter, exploitant agricole d'origine allemande installé en Californie, décide de faire bâtir une scierie sur ses terres. Le 24 janvier de la même année, un morceau d'or est mis à jour lors des travaux de construction placés sous la supervision de James Marshall. La nouvelle ne tarde pas à se répandre ! C'est le début de la ruée vers l'or, qui attirera en Californie plus de 300 000 aventuriers en quête de fortune.

C'est dans ce contexte enfiévré qu'est né le 20 Dollars Liberty sans devise. De 1849 à 1866, 15 millions d'exemplaires seront frappés par les ateliers de la Nouvelle-Orléans et de San Francisco. L'esthétique réussie de cette pièce de monnaie en or est l’œuvre de James Barton Longacre, graveur en chef de l'United States Mint entre 1844 et 1869. Sur l'avers de la pièce apparaît le profil de la Liberté, cerclé des treize étoiles symbolisant les Treize Colonies à l'origine de la naissance des États-Unis d’Amérique. Le revers est orné d'un aigle aux ailes déployées, portant entre ses serres trois flèches et un rameau d'olivier.

Le 20 Dollars « Liberté » avec devise

Analogue à la version sans devise, le 20 Dollars Liberty avec devise est aussi l’œuvre du graveur James Barton Longacre. Mise en circulation pour la première fois en 1866, cette déclinaison sera frappée à 16 millions d'exemplaires par les ateliers de Carson City et de San Francisco. Si l'avers de la pièce est inchangé, le revers se distingue par l'apparition de la mention « In God we trust » au-dessus de l'aigle aux ailes déployées.

Le 20 Dollars « Saint-Gaudens » sans devise

C'est à Theodore Roosevelt, président des États-Unis de 1901 à 1909, que l'on doit la principale évolution du 20 Dollars. Féru de numismatique, il confie l'élaboration d'une nouvelle version à Augustus Saint-Gaudens, sculpteur et médailleur américain d'origine franco-irlandaise. Entre 1907 et 1908, le 20 Dollars sans devise est frappé à plus de 5 millions d'exemplaires au sein de l'atelier de Denver. Sur l'avers de la pièce apparaît désormais la Liberté triomphante, cerclée de quarante-huit étoiles représentant les quarante-huit États américains. Le revers est orné d'un aigle volant à tire-d'aile. Symbole d'une nation résolument tournée vers l'avenir !

Le 20 Dollars « Saint-Gaudens » avec devise

Analogue à la version sans devise, le 20 Dollars « Saint-Gaudens » porte sur le revers l'inscription « In God we trust », au-dessus de l'aigle volant dans les cieux. De 1908 à 1933, les ateliers de Denver et de San Francisco frapperont 64 millions d'exemplaires de cette pièce de monnaie en or. La production n'étant stoppée que par la Grande Dépression consécutive au krach boursier de 1929 !