50 Cts Semeuse (1897-1920)
  • 50 Cts Semeuse (1897-1920)
  • 50 Cts Semeuse (1897-1920)

50 Cts Semeuse (1897-1920)

1,86 €
TTC

Emblème de la IIIe République, le 50 Centimes Semeuse occupe une place cardinale dans l'histoire de France. Massivement produite entre la fin du XIXe et l'entre-deux-guerres, cette pièce de monnaie en argent concilie forte liquidité et cours attractif.

Type de prix
Quantité


Quel type de transaction souhaitez-vous?

Total à payer 1.86 pour 1 unité(s)
Cours du jour 1,86 €

Le prix indiqué est net.Hors frais de transport.

La quantité minimale pour pouvoir commander ce produit est 50.

Caractéristiques

Le 50 Centimes Semeuse, coqueluche des Français

Avec 2,09 grammes d'argent pur pour une masse totale de 2,5 grammes, le 50 Centimes Semeuse affiche un titre de pureté de 835 ‰. Son diamètre de 18 millimètres le situe parmi les pièces de faible dimension. Frappé à 377 millions d'exemplaires entre 1897 et 1920, le 50 Centimes Semeuse est l'un des marqueurs de la politique monétaire déployée sous la IIIe République.

Cette pièce de monnaie en argent est l’œuvre du médailleur et sculpteur français Louis Oscar Roty. Fils d'un instituteur parisien, il voit le jour à Belleville le 11 juin 1846. Passé par l'École des Arts Décoratifs puis l'École des Beaux-Arts de Paris, il reçoit une solide formation classique. En 1875, à seulement 29 ans, il entre dans la lumière en remportant le grand prix de Rome en gravure de médaille et pierre fine. Deux décennies plus tard, il connaît la consécration lorsque le ministre des Finances Paul Doumer lui confie la réalisation des nouvelles pièces de monnaie destinées à remplacer le type « Cérès » vieillissant. Mis en circulation dès 1897, le 50 Centimes Semeuse suscite un engouement immédiat dans la population. Un succès qui offre à Louis Oscar Roty une place de choix dans l'histoire de la numismatique française !

En 1914, l'éclatement de la Première Guerre mondiale incite les Français à thésauriser massivement le 50 Centimes Semeuse. Une valeur refuge que l'on dissimule volontiers au grenier en attendant la fin du conflit armé...

L'avers du 50 Centimes Semeuse

Cette pièce de monnaie en argent doit son nom à la Semeuse représentée sur l'avers. Coiffée du bonnet phrygien, elle sème d'un geste ample, face au vent au lever du jour. De part et d'autre se déploie en arc de cercle l'inscription « REPUBLIQUE FRANÇAISE ».

Le type Semeuse trouve son origine dans une médaille réalisée en 1887 par Louis Oscar Roty pour le ministère de l'Agriculture. Resté sans suite, ce projet servira de base au sculpteur dix ans plus tard pour l'avers du 50 Centimes Semeuse. S'éloignant du style naturaliste du dessin initial, l'artiste a simplifié les contours de la Semeuse. Un choix dicté par les principes de l'Art nouveau autant que par les contraintes liées à la frappe industrielle des monnaies.

Pour l'anecdote, le Musée d'Orsay conserve encore de nos jours la cire préparatoire sur ardoise du projet de médaille de 1887. Le type Semeuse d'origine est entre de bonnes mains !

Le revers du 50 Centimes Semeuse

Le revers du 50 Centimes Semeuse porte classiquement la valeur faciale de la pièce, son millésime, ainsi que la devise républicaine « LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE ». L'ensemble est agrémenté d'une branche d'olivier, symbole de paix.

Qui est la Semeuse ?

Le mystère demeure autour de l'identité de la jeune femme choisie par Louis Oscar Roty pour incarner la Semeuse. Le nom de Charlotte Ragot est souvent cité, mais cette hypothèse est peu probable car le modèle professionnel avait cessé de poser après son mariage en 1890. Autre nom avancé, celui de Rosalina Pesce. Mais là encore, l'hypothèse paraît fragile car la jeune immigrée italienne n'avait que onze ans au moment de la création du 50 Centimes Semeuse. Après de multiples controverses, les numismates s'accordent désormais sur l'idée que plusieurs modèles ont servi à dessiner la Semeuse. Les traits de son visage étant ceux de Rosalina Pesce...